Nouvelles révélations sur l'affaire Roswell

Matilda Macelroy de l'U.S air force, (Roswell 1947).Voici un énième rebondissement et de taille, concernant l'incident de Roswell, avec un livre parut en 2014, d'après la divulgation de Matilda O'donnel Macelroy, infirmière de l'U.S air force, affectée au 509 eme escadron bombardier de Roswell, en 1947. Cette dernière a attendue pendant soixante ans, et l'age ultime de ses quatre-vingt trois ans, pour faire parvenir des transcriptions et des notes top secrètes, à un éditeur en 2007. L'infirmière affirme que ces documents sont tirés d'une série d'entretiens et d'échanges, qui se seraient étalés sur Juillet et Août 1947, avec un extra terrestre ayant survécu au crash, et dont elle fut chargée de s'occuper, en exerçant ses fonctions. Ce curieux alien, nommait les êtres humains ISBE, se qui voulait dire en abrégé, "être spirituel immortel".

Contact avec l'extraterrestre survivant du crash

L'histoire commence lorsqu'un officier des renseignements de l'armée, fut alerté que l'incident venait de se produire, et réquisitionna Maltida comme chauffeur pour l'accompagner et servir si besoin, d'assistance médicale d'urgence aux éventuels survivants. Sur place elle pu voir l'épave du vaisseau, ainsi que plusieurs corps d'extraterrestres déjà mort. Rapidement, elle apprit qu'un des membres de cet équipage s'en était sortit indemne, mais qu'il n'avait pas la même apparence que les autres, et qu'il était impossible d'établir quelques communications que se soit avec lui.

Cependant, quand elle le rencontra pour l'éxaminer, elle constata qu'il tentait de communiquer avec elle par images mentales, ou une sorte télépathie. Informant l'officier de renseignement de cela, il fut décidé avec un autre officier de plus haut rang, qu'elle en aurait la charge, et jouerait en plus un role de présence rassurante, personne d'autre ne parvenant au moindre contact. Sa mission essentielle, consista toutefois à s'entretenir avec l'alien, et à lui poser différentes questions, toutes prédéterminées à l'avance par les militaires. Elle du donc apprendre à communiquer à la manière de ce dernier, qui d'ailleurs était dépourvut de bouche, de nez, et d'oreilles. Il mesurait environ un mètre, la grandeur d'un enfant de cinq ans, avec un corp qu'elle décrit comme celui d'une poupée, qui était recouvert d'une peau grisâtre, avec une grosse tête, et des membres frêles qui se terminés par seulement trois doigts. L'entité extraterrestre était asexuée, n'avais aucuns besoins alimentaires, étant dépourvue d'organes digestifs, tirant vraisemblablement partie de l'univers, pour subsister de façon automatique. Autre fait assez remarquable, il n'avait pas non plus besoin de dormir, ses yeux dépourvus de paupières et de sourcils apparents, ne semblaient donc jamais se fermer.

Questions et réponses des entretiens avec l'alien

extraterrestre de Roswell.Voici les comptes rendus des échanges, et questions posés par Matilda O'donnel Macelroy à l'entité extraterrestre, et les réponses que lui donna ce dernier.

- M. "êtes vous blessé" ? - E.T. "non".

- M. "de quelles assistances médicales avez-vous besoin" ? - E.T. "aucunes".

- M. "avez-vous besoin de nourriture ou d'eau, ou de tout autre substance" ? - E.T. "non".

- M. "avez-vous un quelconque besoin d'environnement, comme la température de l'air, le contenu chimique de l'atmosphère, de la pression de l'air, ou un besoin particulier pour l'élimination de déchets" ? - E.T. "non, je ne suis pas un être biologique".

- M. "votre corps ou votre vaisseau spatial, cotiennent ils des germes dangereux pour les êtres humains, et les autres formes de vies terrestres" ? - E.T. "pas de germes dans l'espace".

- M. "votre gouvernement sait-il que vous êtes ici" ? - E.T. "pas pour l'instant".

- M. "d'autres de votre espèce vont ils venir vous chercher" ? - E.T. "oui".

- M. "quels est la nature des armes de votre peuple" ? - E.T. "très destructrices". (Matilda précise qu'elle ne ressent aucunes agressivités lors de cette réponse).

- M. "pourquoi votre ufo s'est-il écrasé" ? - E.T. "il a été prit dans une décharge électrique de l'atmosphère qui nous a fait perdre le controle".

- M. "pourquoi vous trouviez vous dans cette zone" ? - E.T. "pour enquêter sur les nuages qui brulent, radiations".

- M. "comment vole votre engin" ? - E.T. "par controle mental". (Seule interprétation qui viendra à l'esprit de l'infirmière, un controle relié au système nerveux, permettant un pilotage par la pensée).

- M. "comment vos semblables communiquent-ils entre-eux" ? - E.T. "par l'esprit et la pensée".

- M. "possédez-vous un language ou des symboles écrits pour communiquer " ? - E.T. "oui".

- M. "de quelle planète venez-vous" ? - E.T. "le foyer, berceau, le monde du domaine".

- M. "votre gouvernement va-t-il envoyer des représentant pour rencontrer nos dirigeants" ? - E.T. "non".

- M. "quels sont vos intentions concernant la terre" ? - E.T. "protéger, préserver".

- M. "qu'avez-vous appris sur les installations militaires de la terre, quelle était votre mission" ? - E.T. "médiocrité, faiblesse, destruction de la planète, regarder, observer, pas de contact".

- M. "votre peuple a-t-il déjà visité la terre, depuis combien de temps le fait-il" ? - E.T. "observations pèriodiques répétées, bien avant les humains".

- M. "que savez vous de l'histoire de notre civilisation" ? - E.T. "peu d'intérêts".

- M. "quel est l'age de votre civilisation" ? - E.T. "ancien, trillions d'années". (le chiffre est interprété plutôt comme infini par Matilda).

- M. "croyez vous en Dieu" ? - E.T. "nous y pensons". (elle ressent qu'en fait ils sont athés, se considérant presque eux-même comme des dieux).

- M. "existe il d'autres formes de vies dans l'univers" ? - E.T. "partout, nous sommes les plus grands, les plus évolués de tous".

Fin de la première série de questions.

Deuxième partie de l'échange

- M. "pouvez vous lire ou écrire les languages terrestres" ? - E.T. "non".

- M. "combien de temps faudrait il à vos semblables pour venir à votre secours" ? - E.T. "quelques minutes ou heures".

Matilda compris on ne sais trop comment, mais cela est révélé dans son livre, que l'alien était disposé à apprendre l'anglais, afin de converser avec elle de façon audible. La chose fut accomplit par l'infirmière qui put lui fournir toute les sources et lectures nécessaires, et c'est dès le 24 Juillet, que l'élève lui fit comprendre qu'il était prêt à lui parler. Tous les échanges qui s'en suivirent ensuite, purent être entendues par l'ensemble des responsables du projet.

- "Nous veillons à la protection de tout le domaine inter galactique, qui se compose d'un quart des étoiles et des galaxie, de l'ensemble de l'univers. Nous ne nous comportons pas comme vos conquérants espagnols, se qui serait contraire à nos valeurs, nous ne faisons que protéger. Vous n'êtes pas encore prêt vous les humains, pour intégrer ce système inter galactique" ?

EntitéL'extraterrestre explique ensuite, que les ISBE étaient là avant même le début de l'univers, et que chacune est une, et unique. Elles peuvent se déplacer dans l'espace sans problèmes, et ressentent les émotions bien plus fortement que dans un corps biologique. Elles n'ont pas de place dans l'espace et dans le temps, elles sont immatériels, et la raison pour laquelle on les appelle immortels, est que l'esprit ne naît pas et ne peut pas mourrir. La différence entre eux et les notres, et que elles, peuvent sortir de leur corps ou en changer, ainsi que communiquer par télépathie. (à ce moment on ne sait pas comment la chose est réalisable, ou si elle le sera un jour pour les humains).

On apprend dans le chapitre 9 qu'il y a eu sur terre des civilisations très avancées, induites par l'ancien empire, qui auraient disparues d'elles même à cause de guerres, d'explositions nucléaires, et d'autres catastrophes plus naturelles, tel le feu et l'eau, comme certains des plus anciens textes retrouvés, nous le laissés déjà supposer. C'est pour ces raisons que l'on rencontre parfois en archéologie et en géologie, des anomalies lors de fouilles et découvertes, qui ne sont jamais reconnues par les scientifiques au niveau de leurs datations, car ne collant pas avec les critères acceptés. Se sont ces faits, certes rares mais réels, que l'on affublent "d'archéologie interdite", car défiant toutes logiques, avec des dates bien antèrieurs avec ce qu'il est généralement accepté, ou inscrit dans nos livres d'histoires.

Puis nous découvrons avec stupeur, alors que le lien entre l'histoire de la terre et les extra-terrestres est établit, que nous ne serions que des âmes retenues prisonnières sur terre, une immense prison, où notre mémoire est effacée à chaque fois que l'on nous "emprisonne" dans un nouveau corps, et que toutes pistes pouvant nous permettre d'accéder à la vérité, et par de la même à la liberté, est voilée par différents moyens. Ces techniques, appelons les ainsi, sont sensées nous donner du grain à moudre et nous occuper l'esprit, afin que l'on n'aille pas chercher cette vérité, avec par exemple des pseudos énigmes à déchiffrer, comme des écritures anciennes, des hiéroglyphes, ou encore le pourquoi du mystérieux alignement des pyramides, sur la constellation d'Orion. Enfin tout est fait pour nous écarter du vrai savoir, et empêcher ainsi toute rebellion de la prison.

En conclusion, les informations que nous avons réussis à obtenir s'arrêtent ici, car nous n'avons pas encore étudiés la totalité du livre, et si l'on reste plongé à cet instant, dans une histoire paranormale très proche de celle de Matrix, espérons que soit révélé le pourquoi de cette incarcération, et si au final, l'espoir d'une libération pour nos âmes coupables, dont on ne sait encore de quels crimes, serait possible...