Rencontres avec d'immenses objets volants non identifiés

L'ufo cigareCe premier récit relate une affaire d'Avril 2007, qui nous vient de pilotes chevronnés, issus de deux vols et compagnies aériennes différentes. Il est à peu près quinze heure cet après-midi là, au-dessus de la Manche, lorsque le conducteur d'un appareil civil et ses passagers, aperçoivent droit devant à huit kilomètres, un objet volant non idenfié en forme de cigare et plat, dégageant une intense lumière jaune, dont il estime approximativement la taille à plus de 1000 mètres.

Interpelant immédiatement les controleurs de Jersey, afin de savoir s'ils constatent le phénomène sur les radars, ces derniers acquiescent, quand soudain un autre pilote les interpèle pour signaler lui aussi, un contact visuel avec l'engin. Ils n'ont pas le temps de comprendre ce qui est train d'arriver, que le premier pilote les informe qu'un second objet est apparu, plus petit, mais seulement de quelques centaines de mètres. Une reconstitution réelle du vol fut organisée par des ufologues, avec deux des passagers témoins, après analyse le cas fut reconnu avéré.

disqueEn Janvier 1994, sur le vol 3532 d'Air France, c'est le commandant Jean-Charles Duboque effectuant la liaison Nice-Londres, qui rapporte qu'en arrivant au-dessus de Paris, à plus de onze milles pieds, lui et deux membres de son équipages voient un disque volant au dessous d'eux, d'une grandeur incroyable, qu'ils l'estimeront d'une largeur d'environ 250 à 300 mètres. L'engin rouge-orangé qui semblait entouré de brume, finit par disparaître graduellement, laissant les trois hommes sans voix. Duboque mettra trois avant de se décider à parler de son cas, qui est aujourd'hui considéré comme le plus remarquable de France, et répertorié dans le rapport Cometa.

En 2000 aux USA, deux frères et leur ami partis chasser le cerf pour un wee-end, vont observer un immense objet volant en forme de triangle, avec des bords arrondis, au dessus de leur bivouac. Cette nuit là, un appareil dont ils estimeront la vitesse à environ 65 kilomètres heure, serait passé au dessus de leur tête lentement, dissimulant entièrement les étoiles. La grandeur de l'engin sera estimée à celle d'un F15, voyez plutôt ci-dessous la reconstitution des faits.