Les ovnis et l'armée

Objet volant LoringCe dossier se penchera sur les cas très particuliers, où l'armée a été en relation directe avec des soucoupes volantes. Débutons par une affaire qui a donné des sueurs au gouvernement américain. Nous sommes alors en pleine guerre froide, le 27 Octobre 1975 sur la base de bombardiers de Loring à Limestone, dans le Maine, une caserne comportant un gros potentiel d'armements nucléaires.

La nuit est déjà tombé sur le complexe militaire, lorsqu'un jeune plancton de garde, a  le regard attiré par des espèces de lumières semblants vaciller dans le firmament, à l'extèrieur mais très proches de la base. Lorsqu'il réalise que la lumière s'est rapprochée, il pense tout d'abord à un hélicoptère, mais l'appareil n'émet aucuns sons, il contacte alors la tour de controle pour leur demander s'il apparaît sur leurs radars. Le controleur tente de rentrer en contact avec l'objet volant non identifié, sans penser pour autant à des aliens, mais ce dernier disparaît d'un seul coup.

Le lendemain soir, le même soldat est en patrouille, et bis repetita, l'engin d'origine inconnue refait surface à l'intérieur même de la zone militaire cette fois, et à moins de 300 mètres de l'arsenale nucléaire, le sentinelle alerte alors le poste de commandement. Le commandant en personne se rend sur les lieux, et à peine a-t-il le temps d'apercevoir l'appareil, qu'il s'éclipse une nouvelle fois, pour réaparraître plus loin, dans un quartier réservé aux mécaniciens. Deux d'entre-eux présent aux niveaux des garages le distingue, et décident de s'en rapprocher, arrivés à hauteur de l'ufo ils sont rejoint par une patrouille, ils verront l'engin d'assez près cette fois, mais aucunes autres informations ne transpirera, c'est cependant la première fois que le gouvernement américain, reconnaîtra la transgression d'un espace militaire par un objet inconnu.