L'incident de Roswell

photo extraterrestre RoswellDans le domaine de l'ufologie moderne, le crash de l'ovni de Roswell, reste à ce jour un des cas les plus sérieux, pour les spécialistes qui optent en faveur de la théorie du phénomène extraterrestre, mais c'est aussi le cas le plus réfuté par les sceptiques, qui s'appuient notamment, sur les nombreuses incohérences relevées dans cette affaire. Ce fut en tout cas, la première et dernière fois dans l'histoire, que l'armée Américaine reconnue, même si ce ne fut que pour un très court instant, avoir procédée à la récupération d'un engin d'une telle nature. En effet, c'est dans la précipitation et l'effervescence, qui régnait à ce moment là, que l'armée fit paraître un peu trop vite dans le journal local, l'article de référence qui servit de tremplin à l'affaire, "la base de Roswell récupére une soucoupe volante". Les militaires eurent beau démentir aussitôt le lendemain sur ce même quotidien, en transformant le prétendue engin en ballon de sonde météo, il était trop tard pour que la nouvelle ne se propagea rapidement, et ne fasse son chemin à travers le monde. L'histoire qui est connue depuis sous le nom d'incident de Roswell, était née.

Première constatation d'un crash d'ovni

L'histoire commence à la mi-Juin 1947 au Nouveau-Mexique, sur le domaine d'un ranch désertique et caillouteux, situé à une petite centaine de kilomètres de la ville de Roswell. Lorsque William Mac Brazel, éleveur et propriétaire terrien du ranch, s'en va un beau matin pour inspecter ses têtes de bétails, il est à mille lieux de se douter que ce qu'il va découvrir, deviendra une des affaires d'ovnis les plus importantes de l'histoire et de ce siècle, pour les ufologues convaincus d'aujourd'hui. En recherchant ses bêtes à travers les acres ce jour là, il va donc faire une bien étrange découverte, lorsqu'au détour d'un massif de buissons, le sol lui apparaît soudainement jonché à perte de vue, de ce qu'il décrira comme étant des débris d'une apparence assez bizard. Interloqué par l'étrangeté et l'ampleur de ces débris, disséminés sur plus d'un kilomètre de long, et sur une bonne centaine de mètres de large, Mac Brazel se rendra alors ensuite chez de proches conaissances, avec en sa possession des échantillons de sa découverte. Ceux-ci resteront stupéfait à leur tour, sans pour autant parler encore de soucoupes volantes, mais pousseront l'éleveur à se rendre chez le shérif. Ce n'est que le 8 Juillet 1947, soit trois semaines plus tard, que Brazel le fera, et c'est le shérif, qui contactera la base militaire de Roswell.

photo de l'ovni présuméC'est le major Jesse Marcel, responsable de la sécurité à l'époque pour la base, qui fut chargé de l'inspection et de la récupération des débris, qu'il fit ramasser en totalité et transférés à la caserne sur le champs. Ce dernier aussi intrigué, en dissimula quelques uns, qu'il restitua ensuite discrètement, pour les montrer à sa femme et à son fils, encore vivant aujourd'hui. Jesse Marcel devenu lieutenant colonel par la suite, confiera bien des années plus tard quand il sera en retraite, à l'ufologue Stenton Freeman, que pour lui ces objets étaient très vraisemblablement issus d'une technologie d'origine inconnue, et que l'armée avait tentée par tous les moyens, d'empêcher que l'incident de Roswell ne s'ébruite. Lorsque l'on sait que Marcel était coutumier de ces ballons sondes, et que Mac Brazel en avait déjà par le passé, maintes fois retrouvé des morceaux sur ses terres, on peut toujours remettre leurs témoignages en doute, mais les évènements qui eurent lieu à cette époque, s'apparentaient tout à fait à un phénomène inconnu.

D'autres témoins plus ou moins crédibles, vinrent encore ajouter de l'eau au moulin, avec notamment l'entrepreneur des pompes funèbres de la ville, et le médecin légiste, qui affirmèrent tous deux, avoir étaient contactés par l'armée, qui souhaitée obtenir des renseignement sur les techniques de conservation des corps humains. Ces témoignages donneront plus de consistance à d'autres, civils et militaires, qui rapportèrent avoir vus les corps de quatre créatures extraterrestres de forme humanoïde, récupérées et conservées.

Les faits et témoins marquant de l'histoire de Roswell

  • Mac Brazel : c'est lui qui découvre les premiers restes de l'engin.
  • Jesse Marcel (major puis lieutenant-colonel) : représentant de l'armée, responsable de la récupération des débris. Il appuyera jusqu'à la fin de ses jours, la thèse de l'origine aliens de l'engin, et accusera les militaires d'avoir montré de faux débris aux médias.
  • Proctor : la famille de voisin, à qui Brazel montra des restes.
  • Walter Haut (lieutenant) : porte-parole de l'armée à l'époque, il sera chargé de faire le premier communiqué de presse au journal.
  • William Blanchard (colonel) : commandant de la base de l'armée de l'air de Roswell, il ordonna l'émission du communiqué à Haut.
  • Ramey (général de brigade) : commandant en chef de Fort Worth, où furent transférés les restes de la prétendue soucoupe volante pour analyse, il fit emettre le second communiqué, attestant la thèse du ballon, et autorisa les journalistes à prendre les seuls clichés des morceaux, connus à ce jour.
  • Wilcox : le shérif du comté
  • D'autres témoins, menacés de représailles mortelles par l'US.Army s'ils ne gardaient pas le silence, auraient vus, outre les quelques débris, l'épave d'un engin encore bien conservé, des affirmations corroborées bien des années plus tard, par un officier pilote de l'U.S. Air force, qui aurait été chargé du transport de l'ufo jusqu'à Fort Worth.

L'hypothèse de deux soucoupes volantes envisagée

Les récits ont beau diverger, ils finissent dans la plupart des cas par se regrouper, et c'est l'assemblages cohérent de ces derniers, parmi lesquels ceux d'officiers et de chercheurs, qui finalisent l'hypothèse assez vraisemblable, de l'origine extraterrestre. Stanton Freeman lui même, ancien physicien de la NASA, et ufologue confirmé, avance bien la thèse d'un accident, pas d'une seule, mais de deux ovnis, qui perturbés par les échos radar puissant en test à Roswell, à l'époque des faits, seraient entrés en collision en plein vol. Le premier aurait été complètement pulvérisé, d'où les innombrables débris, quand au second, il aurait pu réussir à atterrir non sans moindre mal ni dommages, à seulement quelques kilomètres de l'autre, d'où les rumeurs autour d'une récupération de corps extraterrestres morts, ainsi que de leur vaisseau presque intact.

La reconstitution de l'accident en images.
Perte de controle d'un des appareilsimpactexplosion d'un des enginsune seule s'en sort

 

Films et documentares sur l'incident de Roswell

  • Voici le long métrage le plus récent dédié à l'incident de Roswell, il fut été réalisé en 1994, et relate très bien ce qui s'est réellement passé. Au cours de l'histoire et des différentes scènes, le réalisateur à inséré des morceaux de documents très intéressant, filmés à l'époque.   Durée du film 1H30

  • Docomentaire de référence, réalisé et sortit dans les années deux milles par la chaine Planète, dans le cadre de sa célèbre série "dossiers ovnis", un complément d'informations pertinentes, avec des témoins directs ou leurs descendants interviewer. On y voit et entend notamment Loretta Proctor, qui fut la première personne avec son mari, à avoir un contact avec Mac Brazel, tout de suite après sa découverte.