crop circles

Voici un sujet abordé maintes et maintes fois depuis que les premiers crop circles en anglais, ou cercles de culture chez nous autres francophones,ont décidés de s'installer au cœur de nos champs céréaliers au cours des années soixantes. On ne trouve pas de traces dans les récits antiques ou moyenâgeux, de ces dessins caractéristiques, ce qui pousse les plus septiques à abandonner l'hypothèse extraterrestre au bénéfice de la supercherie humaine.

Il est vrai qu'ils sont nombreux à se revendiquer créateurs d'agroglyphes, et particulièrement en Angleterre, un pays qui semble déclencher des vocations pour ce style de pratique, mais de nos jours le phénomène ne connait pas de frontière, et les apparitions touchent à peu près toutes les nations, des personnes se regroupant même en associations pour exercer leur passe-temps favoris. Jusqu'aux années quatre-vingt-dix, c'est à l'aide de planches en bois reliées à des cordes, que les "marcheurs des champs" opèraient, composant parfois des fresques incroyablement complexes.

À présent, la technologie ayant fait son chemin, on constate que l'emploie de GPS sophistiqués ont étés rajouté à la technique, pour parfaire le travail. En règle générale, on constate qu'un faible pourcentage de crop circles restent dénués de toutes explications logiques, ou ne peuvent être imputés à l'homme. Dans ces cas très particuliers, il est quelquefois relevés des anomalies ou des modifications chimiques intrinsèques des plants céréaliers, ou encore plus rarement, les agroglyphes seront si pointus et compliqués, allant jusqu'à reproduire du code binaire et language informatique, qu'aucunes conclusions terre à terre ne pourra être envigées, en bref, le mystère reste entier...

cercles de culturePhoto crop circles